Showroom ouvert sur rendez-vous du lundi au samedi au 28 rue Boissy d'Anglas, Paris 8. 

Whatsappez-nous au 06 08 82 43 90.

De la sculpture

Les Origines

Le gout d’Annelise Michelson pour la sculpture remonte à son enfance. Dans la maison familiale, sa mère chanteuse lyrique et son père, collectionneur d’art, reçoivent de nombreux amis artistes qui ne manqueront pas de marquer Annelise. Grandissant, bien que son gout pour la matière l’amène dans un premier temps vers la mode, elle n’en demeure pas moins fascinée par le volume et les possibilités infinies qu’offre l’espace. Très vite, elle est appelée par l’univers du bijou où elle parviendra à réaliser ses visions dans le métal. Les pièces magistrales qui l’ont fait connaitre sont très vite assimilées à de véritables petits œuvres d’art et la presse parle tout de suite de bijoux sculpturaux, puissants et sensuels.

Les origines
Du métal à la pierre
Trois Stèle

Du métal à la pierre

Mais la jeune créatrice souhaite plus grand : elle veut réaliser des pièces aux dimensions plus spectaculaires et sans autre fin que l’équilibre de la forme, la beauté de la ligne, l’élégance du volume. Cela l’amènera à créer sa première œuvre à Paris, taillée dans le plâtre, au sein même de son appartement : Trois Stèle voit le jour. Mais sa soif de liberté créatrice n’en est que plus grande. Cela la conduira en Italie. C’est dans les Pouilles qu’elle rencontre Renzo Buttazzo qui lui apprendra les rudiments de la sculpture dans la pierre de Lecce. Ce premier voyage initiatique est comme une révélation. Le challenge de la pierre demande du temps, de la force, de la précision, mais c’est un challenge grisant qui stimule la créativité de la designer. Le maniement du marteau et du ciseau lui vient comme une évidence. C’est la continuité logique de ce qu’elle entreprenait déjà à Paris avec ses collections de bijoux et le passage du métal à la pierre se fait très naturellement. Ses premières pièces, qu’elle expose dans son showroom parisien, sont remarquées et très vite, arrivent les premières commandes.

Premières Commandes

Parmi elles, la demande de WallPaper magazine à confectionner une pièce pour l’exposition Handmade X : With Love lors de la Milan Designers Week de 2019. Annelise Michelson réalisera une œuvre intitulée Phylia, inspirée du mythe de l’Androgyne de Platon et réalisée en Italie. Il s’agit d’une paire d’assises de pierre dont les formes se répondent pour former un tout quand mises face à face.

Annelise Michelson appartement - art
Annelise Michelson appartement - art
WallPaper magazine handmade exhibition X Annelise Michelson

De nouvelles explorations

C’est ensuite au Japon que continuent les voyages initiatiques artistiques de la créatrice/sculptrice. Elle s’initie à la céramique dans la ville de Kyoto. Ce procédé est proche de celui de la mise en forme des cires qu’elle travaille pour ébaucher les bijoux qui deviendront métal. Inspirée par la philosophie zen, elle réalise des pièces épurées, sobres, et élégantes qui enrichissent un peu plus sa palette créative.